«

»

May 01

Charlotte

Yo ! Salut à tous ! Ici Joh-san et bienvenue dans ce nouvel article où nous allons parler de Charlotte. Bien évidemment, je ne parle pas de la pâtisserie mais d’un anime qui est tout aussi bon :p

Présentation

Titre : Charlotte/Shãrotto

Genre : Drame, surnaturel

Catégorie : seinen

Scénario : Jun Maeda

Réalisation : Yoshiyuki Asai (studio P.A. Work)

Nombre d’épisode: 13

Synopsis

Yuu Otosaka, jeune lycéen capable de posséder le corps d’une personne dans son champ de vision pendant 5 secondes, utilise ses facultés pour tricher lors des examens afin d’être parmi les élites. Ses plans tombent à l’eau lorsqu’il se fait attrapé par le BDE du lycée Hoshinoumi qui le transfert et le recrute parmi eux. Le lycée Hoshinoumi est un refuge pour les adolescents qui ont des capacités spéciales ou qui sont susceptible d’en avoir et c’est donc le conseil des élèves qui s’occupe de trouver et protéger ces personnes avant qu’elles ne soient attrapées par des groupes de chercheurs qui veulent mettre la main sur ces détenteurs de pouvoirs.

Mon opinion

Cet œuvre fut pour moi plein de surprises. Agréables, heureusement J Le début était un peu léger, on aurait dit un shonen humoristique  mais le développement de l’histoire est particulièrement intéressant. Le coté dramatique ne laissera personne de marbre, je pense 😉 (Ceux qui ont vu savent quoi je parle surement) bien que je n’apprécie pas personnellement cette partie… enfin, surtout la « renaissance » du héros qui me semble un peu trop « svelte » par rapport à l’état dans lequel il était. Et en parlant de cela, le côté psychologie est aussi bien travaillé même si ce n’est pas très poussé, mais c’est compréhensible, les protagonistes sont tous des lycéens après tout. D’ailleurs, j’ai été étonné quand j’ai découvert qu’il s’agissait d’un seinen puisque les débuts le présentaient comme un shonen : protagoniste adolescent, des gags assez innocents, des personnages très « moe », etc. Je dirai que c’est un seinen mais qui peut très bien correspondre aux jeunes. Ce sont surtout les thèmes abordés qui le rend plus sérieux et donne plus de crédits (traffics, terrorisme, de drogue, et même de violence envers des enfants).

L’idée des capacités « imparfaites » m’a bien plu au début (posséder une personne pendant 5 secondes seulement, être invisible aux yeux d’une seule personne, pouvoir se déplacer instantanément sans pouvoir s’arrêter là où on veut, etc.). L’auteur a probablement imaginé des combats où les personnages tourneraient leur lacune en avantage et  c’est ce que j’attendais, moi aussi… Malheureusement, cela n’a pas été bien exploité pourtant, ça aurait été vachement intéressant non seulement pour les combats mais aussi pour des scènes comiques. D’ailleurs, pour les pouvoirs qui sont apparus plus tard, on ne voyait plus trop ces « inconvénient ».

Sur la forme, les épisodes sont chronologiquement fluides et facile à suivre, de même pour les dialogues. Le chara-design est simple mais très expressif avec de belles couleurs pour le plaisir des yeux (surtout en HD ). Une attention particulière sur les musiques qui sont juste magnifiques et qui vous plongent bien dans l’ambiance (sauf peut-être la chanson de Yusa :v )… Sinon, ils doivent travailler leurs accents anglais et ça aurait été parfait.

Bref… Voilà voilou pour Charlotte! Un œuvre à déguster sans modération 😉 Et n’hesitez pas à me donner vos propres avis en commentaire. Je me ferais un plaisir à les lire. 🙂 Bonne continuation et à la prochaine 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>